Aubervilliers, la plateforme textile low cost

Non classé
Jules Petras
Jules Petras

Alors que les manufactures textiles françaises sont soumises à des obligations et des réglementations drastiques, ce reportage d’Envoyé spécial nous montre les dessous d’Aubervilliers, cette plateforme textile qui propose des articles textiles low cost. On y voit des couturières, sans papiers, travailler pour 50 cts la robe. Et ça se passe en France !

Pour un textile responsable, préférez les produits réellement fabriqués en France. Vous pouvez les reconnaître grâce au label France terre textile !!

 

L’équipe d’Envoyé spécial s’est infiltrée pour France 2 dans le nouveau cœur du marché de la distribution d’articles textiles en France. Il se trouve dans une ancienne friche industrielle, à Aubervilliers (banlieue parisienne) qui s’est depuis peu reconvertie en un marché de gros de l’habillement. Ici, sont dénombrés 1 500 grossistes tenus à 90% par des Chinois.

A l’origine de cet empire, Mr Wang. Il a installé la 1ère boutique et possède désormais 20% des commerces. Le lieu est devenu incontournable les prix y sont “cassés” ; l’assurance pour les professionnels de la vente de vêtements de dégager des marges confortables.

Au cœur de Paris, des ateliers clandestins

Au coeur de cette nouvelle plaque tournante de la distribution textile française, France 2 a soulevé quelques lièvres : la provenance des marchandises mais aussi et surtout un atelier de couture clandestin, où la plupart des travailleurs ne disposent pas de papiers légaux, vivent dans des conditions déplorables et sont soumis à des conditions salariales honteuses (pas de salaire pendant les 2 premiers mois de travail, incitation à travailler ailleurs, rémunération à la production. On y entend une ouvrière expliquer qu’elle est rémunérée 50 cts par robe cousue. Robe qui se retrouvent ensuite vendues à Aubervilliers.

 

Acheter un produit made in France, oui, mais pas dans ces conditions !!

Partager cette page

Email
Facebook
Twitter
LinkedIn