Un jean 100% made in France

Non classé
Jules Petras
Jules Petras

1083 km, et pas un de plus !

C’est une histoire qui débute à Romans, capitale de la Chaussure. Thomas HURIEZ et son frère, éco-citoyens convaincus, transforment une maison familiale en boutique de vente de produits éthiques. Informaticien de formation, Thomas développe un blog – Modétic – dans lequel il prône les circuits courts et les vertus de la consommation locale.

4 ans + tard, les 2 frères doivent faire face à la fermeture de leurs principaux fournisseurs et décident de créer leur propre marque pour mettre en pratiques leurs idéaux et ainsi faire travailler les ateliers autour d’eux, à Romans. L’histoire commence donc par la fabrication d’une chaussure, tendance, confortable et éthique la Sneaker. Puis très rapidement, l’idée de créer un Jean – LE vêtement porté par tous les français, quelque soit le revenu ou la profession est lancée. Ils souhaitent par ce biais tester un nouveau modèle économique en réduisant les intermédiaires pour ainsi obtenir des prix + abordables. Ou plutôt, actualiser le modèle économique des fabricants de chaussures d’il y a 30 ans qui se passaient d’intermédiaires et allaient directement rencontrés les industriels pour co-fabriquer leurs produits.

Fort des erreurs passées, il comprend qu’il doit renverser son discours et le rendre + attractif auprès des consommateurs pour faire passer son message. La culpabilité n’étant pas un bon argument de vente. Ainsi naît l’idée de 1083. Comme la promesse que le Jean fabriqué ne dépassera pas les 1083 km qui séparent les 2 villes les plus éloignées de France. Un symbole, une histoire, du marketing, de la communication pour démontrer qu’il est possible de fabriquer en France à100% un Jean : du fil à la Confection.

Après avoir été inventé en France (Nimes), le Jean revient se faire fabriquer en France. C’est une beau pied de nez à la mondialisation. Mais surtout, 1083 démontre qu’il est possible de relocaliser sa production en France et que cela a un impact sur l’économie française. Bien plus que de faire travailler des intermédaires français dans l’importation de masse. Concrètement, cet article vendu en magasin 89€ est filé et tissé dans les Vosges (auprès d’une entreprise agréée France terre textile dans les Vosges), teint dans le Nord (auprès d’une entreprise agréée France terre textile dans le Nord) et confectionnée dans un atelier marseillais.Thomas HURIEZ mesure que sur les 89€ de prix de vente du produit, 86€ irriguent directement l’économie locale, car seuls le coton, les rivets et les boutons sont importés.

Fabriqué à partir de coton bio, ce jean lancé il y a plus d’un an grâce au financement participatif, a été vendu à plus de 10 000 exemplaires et a déjà créé 15 emplois. Dans un marché global de 88 millions de jeans et de 360 millions de chaussures vendus par an, le potentiel est énorme. Pour 1083 et pour l’économie française !

Il suffit de faire le choix d’acheter des articles réellement fabriqués localement.

Plus d’infos sur : www.1083.fr

Partager cette page

Email
Facebook
Twitter
LinkedIn